Dialogue interreligieux

« Lorsque nous travaillons pour les âmes, nous ne pouvons user que de persuasion et d'amour... Nous ne pouvons rien faire tant que nous n'avons pas persuadé les gens autour de nous qu'ils sont aimés... » (Cardinal Lavigerie, 1885)

« Nous croyons qu'en toute religion il y a une secrète présence de Dieu, des semences du Verbe qui reflètent un rayon de sa lumière... » (Chapitre 1967)

« Nous célébrons et partageons cette vie avec Dieu lorsque nous allons à la rencontre des cultures et des religions... nous réjouissant de la foi vivante de ces croyants et les rejoignant dans leur quête de la Vérité, cette Vérité qui nous rend tous libres. » (Chapitre 1998)

Missionnaires, nous sommes appelés à faire les premiers pas pour rencontrer les personnes, qu'elles que soient leurs convictions, leur religion.

Au Burkina Faso, cette réalité se traduit surtout dans la rencontre respectueuse et évangélique avec les adeptes des religions traditionnelles et avec les musulmans.

Dans cette rubrique, nous étudierons divers aspects de ces religions, particulièrement de l'islam.

Liban : chrétiens et musulmans fêtent ensemble l’Annonciation | ZENIT – Francais

 

Ils prient Dieu « d’écarter cette pandémie »

Les chrétiens et les musulmans libanais ont fêté ensemble la Solennité de l’Annonciation, proclamée en 2010 fête nationale au Liban, indique l’agence vaticane Fides le 25 mars 2020.

Face à la pandémie de Covid-19, une initiative spontanée est née pour célébrer Marie dans les conditions de confinement de la population libanaise. « À l’occasion de la Solennité de l’Annonciation, et vu les restrictions sanitaires, indique le message diffusé par la fondation Adyan, association qui promet le dialogue et le pluralisme religieux inaugurée en 2007 par le professeur Fadi Daou, nous réciterons tous ensemble depuis nos balcons, avec les cierges allumés, à 19h locales, la prière dédiée à Notre-Dame commune aux chrétiens et musulmans. »

Il s’agit d’une prière composée ad hoc pour la Solennité de l’Annonciation de cette année 2020 qui comporte des formules et paroles tirées du lexique spirituel propre au christianisme et à l’islam. La prière invoque Dieu comme Seigneur de la Création et de l’humanité qui a « choisi la Vierge Marie » et l’a « bénie entre toutes les femmes », lui envoyant l’ange « qui lui a porté l’annonce que nous célébrons aujourd’hui ensemble, chrétiens et musulmans ».

La prière implore Dieu « Tout-Puissant et Miséricordieux » qui aime « tout le peuple » et qui a offert à tous « le don de la vie » de nous sauver « du danger de cette pandémie » et de nous aide à trouver en Notre-Dame « un modèle pour nos vies, à suivre … en ces temps de tribulation ». La prière invoque également Dieu comme « Celui qui aide » – l’un des cent noms de Dieu selon le coran – en l’implorant d’aider les malades, les médecins et le personnel sanitaire qui soignent les victimes de la maladie.

Le choix de la célébration commune de Notre-Dame de la part des chrétiens et des musulmans est tombé sur l’Annonciation, car cet épisode est présent tant dans les Évangiles que dans le coran, qui y fait référence dans deux sourates. Marie est la seule femme citée nommément dans le coran à 34 reprises alors que son nom apparaît que 19 fois dans les Évangiles. La première célébration conjointe de l’Annonciation a eu lieu au sanctuaire de Notre-Dame de Jamhour en 2007.

Source : Liban : chrétiens et musulmans fêtent ensemble l’Annonciation – ZENIT – Francais, Marina Droujinina, 26.03.20.

 
What do you want to do ?
New mail

Un christianisme pastoral, prophétique et pratique pour les temps que nous vivons:
Une déclaration commune du Conseil œcuménique des Églises et des organisations œcuméniques régionales | Conseil œcuménique des Églises

26 mars 2020

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation; il nous console dans toutes nos détresses, pour nous rendre capables de consoler tous ceux qui sont en détresse, par la consolation que nous-mêmes recevons de Dieu.
(2 Co 1,3-4)

En tant que représentants des organisations œcuméniques régionales et du Conseil œcuménique des Églises, nous partageons les défis auxquels nos communautés du monde entier sont confrontées en raison du coronavirus, COVID-19.

Nous demandons instamment aux gens du monde entier d’accorder la plus haute priorité à la réponse à cette situation et de contribuer par tous les moyens à nos efforts collectifs pour protéger la vie. C’est le moment de toucher le cœur de chacun, par ce que nous disons, partageons et faisons – et par ce que nous sommes incapables de faire – pour protéger la vie que Dieu a créée par amour.

Au nom de cet amour, il est important et urgent que nous adaptions nos modes de culte et de communion aux besoins de cette période d’infection pandémique, afin d’éviter le risque de devenir des sources de transmission virale plutôt que des moyens de grâce.

Notre foi dans le Dieu de la vie nous oblige à protéger la vie en faisant tout ce qui est en notre pouvoir pour éviter de transmettre ce virus. Manifestons l’amour inconditionnel de Dieu par des moyens sûrs et pratiques qui protègent la vie, atténuent la souffrance et font en sorte que les Églises et les services religieux ne deviennent pas des plaques tournantes de la transmission du virus.

L’éloignement physique ne signifie pas l’isolement spirituel. C’est le moment opportun pour les églises du monde entier de revoir leur rôle dans la société en prenant soin des pauvres, des malades, des marginaux et des personnes âgées – tous ceux qui sont le plus exposés aux risques liés au COVID-19 – tout en restant prudents.

De nos jours, dans de nombreuses régions du monde, les gens sont confinés chez eux. Cela ne signifie pas que nous ne pouvons pas faire l’expérience d’une profonde solidarité spirituelle les uns avec les autres, en vertu de notre baptême dans le corps unique du Christ. Nous pouvons prier à la maison. Nous pouvons rendre grâce à Dieu et prier pour la force, la guérison et le courage. Nous pouvons montrer notre amour pour Dieu et pour notre prochain en ne nous réunissant pas en personne pour le culte. De nombreuses congrégations peuvent se rassembler pour un culte en ligne ou par voie numérique.  Les pasteurs peuvent également rester en contact avec les fidèles et assurer un service pastoral par téléphone.

La nouvelle pandémie de coronavirus a atteint toutes les régions de notre planète. La peur et la panique, la douleur et la souffrance, le doute et la désinformation sont présents, tant en ce qui concerne le virus que sur notre réponse en tant que chrétiens. Pourtant, en tant que communauté mondiale de foi, nous affirmons que, même au milieu de notre vulnérabilité, nous avons confiance en Dieu, car Dieu est notre espoir.

Au milieu d’histoires de souffrance et de tragédie, il y a aussi des histoires de gentillesse simple et d’amour démesuré, de solidarité et de partage de l’espoir et de la paix de manière innovante et surprenante.

En ce temps de Carême, notre pèlerinage nous emmène à travers le désert des difficultés, des épreuves et des tentations, de la mort à la résurrection, vers une nouvelle vie avec Dieu.

Ce désert est rendu plus hostile et plus effrayant par le COVID-19, mais nous sommes appelés à joindre nos cœurs en solidarité les uns avec les autres, à pleurer avec ceux qui sont en deuil, à partager la paix avec ceux qui sont anxieux, et à restaurer l’espoir par la solidarité dans la foi.

La solidarité humaine s’érode et l’anxiété s’accroît lorsque nous sommes pris de panique et que nous nous concentrons sur les achats et le stockage de produits de première nécessité. Ce faisant, nous ne parvenons pas à être les instruments de la grâce de Dieu en ce temps.

Nous reconnaissons la nécessité d’un leadership responsable de la part de l’État, des communautés et des responsables religieux. Les gouvernements à tous les niveaux doivent garantir l’accès à des informations correctes et opportunes, traiter les conséquences de la perte de moyens de subsistance et d’emploi, en particulier pour assurer l’accès à l’eau potable, aux désinfectants et au savon, à un abri sûr et à des soins compatissants pour les plus vulnérables, même si, on le sait, atteindre ces objectifs reste un défi pour de nombreuses personnes dans le monde. C’est aussi le moment de réfléchir profondément au bien commun, à la bonne gouvernance et aux valeurs éthiques enracinées dans nos traditions.

Au milieu de cette grave crise, nous élevons nos prières pour les dirigeants et les gouvernements du monde entier, en les exhortant à accorder la priorité à ceux qui vivent dans la pauvreté, ainsi qu’aux personnes marginalisées et aux réfugiés qui vivent parmi nous.

En tant que responsables religieux, nous élevons nos voix collectives pour souligner la nécessité d’une plus grande attention aux besoins des sans-abri, des personnes incarcérées, des personnes âgées et de celles qui souffrent déjà d’isolement social. Nous nous souvenons également de ces personnes, en particulier les femmes et les enfants, qui sont victimes d’abus et de violence, qui ne sont pas en sécurité chez elles et qui risquent de subir des abus et des violences supplémentaires à mesure que le stress augmente.

Enfin, continuons à prier pour les personnes infectées par le COVID-19, pour leurs familles, ainsi que pour le personnel médical et les travailleurs de la santé qui risquent leur vie pour nous fournir des traitements et des moyens de prévention. Et prions également pour les responsables de la santé publique qui, nous l’espérons, seront en mesure, avec l’aide de Dieu et notre coopération, de contenir la propagation du virus et de prévenir de graves conséquences sociales, économiques et environnementales.

L’amour de Dieu nous enveloppe tous et le Dieu de la vie est avec chacun de nous, même dans notre souffrance.

26 mars 2020

Pasteur Olav Fykse Tveit, Secrétaire général, Conseil œcuménique des Églises

Mme Souraya Bechealany, Secrétaire générale, Conseil des Églises du Moyen-Orient

Pasteur James Bhagwan, Secrétaire général, Conférence des Églises du Pacifique

M. Mathews George Chunakara, Secrétaire général, Conférence chrétienne d’Asie

M. Gerard Granado, Secrétaire général, Conférence des Églises des Caraïbes

Pasteur Fidon Mwombeki, Secrétaire général, Conférence des Églises de toute l’Afrique 

Pasteur Peter Noteboom, Secrétaire général, Conseil canadien des Églises

M. Jørgen Skov Sørensen, Secrétaire général, Conférence des Églises européennes

M. Jim Winkler, Secrétaire général, Conseil national des Églises du Christ aux États-Unis

Source : Un christianisme pastoral, prophétique et pratique pour les temps que nous vivons: Une déclaration commune du Conseil œcuménique des Églises et des organisations œcuméniques régionales — Conseil œcuménique des Églises

 
What do you want to do ?
New mail

Coronavirus : avec la suspension des toilettes mortuaires, les rites funéraires islamiques s’adaptent avec l’épidémie |SaphirNews

A l’heure où l’épidémie de Covid-19 sévit en France et que le nombre de morts est appelé à se multiplier, les rites funéraires islamiques habituellement observés pour accompagner les défunts musulmans vers leur dernière demeure s’en trouvent chamboulés dès lors que l’exposition des corps au virus est avérée… ou pas, selon certaines situations. Une épreuve qui se superposent à d’autres pour les familles endeuillées en cette période de confinement mais qui n’est en rien incompatible avec le droit musulman. Explications.

Lire la suite : Coronavirus : avec la suspension des toilettes mortuaires, les rites funéraires islamiques s’adaptent avec l’épidémie, Hanan Ben Rhouma, SaphirNews, 18.03.20.

Depuis Jérusalem, une prière commune pour la fin de la pandémie |Vatican News

Jeudi 26 mars, des représentants des religions chrétienne, juive et musulmane, et d’autres confessions se sont rassemblés pour invoquer la fin de la pandémie de coronavirus. Le père Francesco Patton, custode de Terre Sainte, en témoigne et évoque également les dispositions prises à la Basilique du Saint-Sépulcre et le déroulement de la prochaine fête de Pâques.

Lire la suite : Depuis Jérusalem, une prière commune pour la fin de la pandémie – Vatican News, Giada Aquilino, 27.03.20.

Morts du coronavirus : une fatwa appelle à «privilégier la prière sur l’absent» faute d’assister aux funérailles| SaphirNews

Devant la multiplication des décès en France provoqués par le coronavirus, le Conseil théologique musulman de France (CTMF) a publié, mardi 24 mars, un avis religieux (fatwa) en matière de rites funéraires islamiques. Prenant acte des recommandations du Haut conseil de santé publique (HCSP), l’organe religieux, qui incite les musulmans à « privilégier la prière sur l’absent, en ne se rendant pas aux funérailles » dans ces circonstances, appelle les Français musulmans à « prier pour leur pays et le monde afin que nous sortions très rapidement, et avec le minimum de pertes humaines possibles, de cette épreuve ».

Lire la suite et voir la reproduction de la fatwa sur Saphirnews:

Source : Morts du coronavirus : une fatwa appelle à « privilégier la prière sur l’absent » faute d’assister aux funérailles, Conseil théologique musulman de France (CTMF), 25.03.20.

 
What do you want to do ?
New mail

CONFINÉ-E-S .. mais toujours en quête de l’Un, du Vrai, du Beau et du Bon |InTouch

 

Chèr-e-s  ami-e-s,

En espérant que vous vous portez bien, vous et vos proches,

inTOUCH vous propose un programme virtuel selon ses quatre axes fondamentaux : 

la spiritualité, la formation, l’art et la musique et l’engagement citoyen.

En ce moment d’épreuve partagée où du temps nous est donné pour le renforcement des liens et l’approfondissement de notre vie intérieure, peut-être y trouverez vous du goût et de l’inspiration !

N’hésitez pas à consulter les diverses rubriques, à vous joindre à l’une ou l’autre des initiatives et à diffuser l’information !

Ainsi nous construirons ensemble un réseau de foyers de Présence et de rencontre : 

HOPE Network, Homes Of Presence and Encounter.

 

” Souffle “

Prendre le temps d’une méditation silencieuse pour commencer la semaine,
les lundis de 9:00 à 9:45 (Brussels time)
ou à une heure qui vous convient individuellement,

à partir du lundi 30 mars

” Covit-amines “

S’inspirer d’une pensée, puisant dans le riche héritage
des traditions spirituelles et philosophiques
– post régulier deux fois par semaine sur notre page web www.intouchbrussels.com 
– et sur Facebook dans les pages @intouchbrussels et @hopenetworkbrussels
à partager !


” Découvertes lumineuses “

Dans le prolongement de notre programme d’année,

aller à la rencontre des « personnes et communautés en lien »

au-delà de leurs appartenances traditionnelles via des liens Youtube e.a.

et approfondir la réflexion grâce à un texte, une conférence, un témoignage sur la thématique.

Première thématique : Amitié

Des femmes et des hommes créent des intiatives entre croyants : https://www.youtube.com/watch?v=awrJRLsmo2k (FR – 51:55)

Des ministres du culte en témoigent par leur accueil bienveillant dans des lieux sacrés partagés :
https://www.youtube.com/watch?v=nWBI8_mGXvY (FR – 5:33)

Des leaders religieux nous invitent, comme vous verrez dans le projet ” Se faire des amis d’autres religions “,
projet d’un de nos partenaires, Elijah Interfaith Institute : https://youtu.be/X_ZFCp-317s (FR – 3:01)

et … le pratiquent entre eux :
https://www.youtube.com/watch?v=QWd2-dTM2Xs (ENG – 3:06)

Enfin, l’auteur J.M. Nouwen nous aide à réfléchir dans sa ” Lettre à un ami sur la vie spirituelle “,

petit livre facile à lire et dont rien que le prologue et l’épilogue sont déjà des perles : https://ec56229aec51f1baff1d-185c3068e22352c56024573e929788ff.ssl.cf1.rackcdn.com/attachments/original/3/6/1/002720361.pdf


 
https://i0.wp.com/www.arcre.org/wp-content/uploads/Sélection_140.png?resize=166%2C235&ssl=1 166w, https://i0.wp.com/www.arcre.org/wp-content/uploads/Sélection_140.png?resize=87%2C123&ssl=1 87w" data-lazy-loaded="1" sizes="(max-width: 196px) 100vw, 196px" width="196" height="277">

” Cordes en cordée “

S’amuser en apprenant quelques partitions à l’aide de liens virtuels pour chanter ensemble lors de la Nuit Sacrée et de la People’s Prayer for Peace, qui auront lieu dans avenir plus ou moins proche.

Premier chant : Bring me little water, Silvy

Huddie W. Ledbetter (Lead Belly), arr. Moira Smiley

Voici la version que nous souhaitons présenter aux événements, et pour laquelle nous avons besoin de jeunes et d’autres groupes à voix égales

Mais vous pouvez simplement vous joindre à la voix soprane ou celle qui vous convient le mieux !

Présentation :
https://www.youtube.com/watch?v=mGwv1sgaeiY (3:20)

Texte : cliquez ici

Percussions corporelles :

https://www.youtube.com/watch?v=pTC_zb2LriA (3:19)

Partition : cliquez ici


 

 

https://i2.wp.com/www.arcre.org/wp-content/uploads/Sélection_141.png?resize=164%2C235&ssl=1 164w, https://i2.wp.com/www.arcre.org/wp-content/uploads/Sélection_141.png?resize=86%2C123&ssl=1 86w" data-lazy-loaded="1" sizes="(max-width: 236px) 100vw, 236px" width="236" height="339">

” Union-Help. Cuisine solidaire dans la mixité “

Suivre cette initiative citoyenne et bénévole, qui peut continuer son travail au profit des personnes démunies en équipe restreinte en respectant strictement toutes les consigens sanitaires,

par Facebook @unionhelpbrussels

bonne nouvelle à partager !

Restons activement en lien !

Suivez nous aussi sur Facebook : @intouchbrussels & @hopenetworkbrussel

 
What do you want to do ?
New mail

Religions, covid-19 et carême

 

Si l’on a beaucoup lu ou entendu parler de discours extrêmes (H.Ramadan des frères musulmans, le rabbin Meir Mazuz, le pasteur Steven Andrew – pour n’en citer qu’un de chaque religion monothéiste) des personnalités plus représentatives tiennent un discours beaucoup plus sage et plus spirituel en ce temps de crise.

  • Le cardinal J. de Kesel, primat de Belg.: vidéo et texte de son message du 20 mars dans lequel il donne des pistes pour bien vivre ce temps de Carême exceptionnel, spirituellement et solidairement.
  • Rabbi J. Sacks, ancien grand rabbin des Communautés hébraïques unifiées du Commonwealth, insiste aussi sur la solidarité (‘Efforts to help others like wartime spirit’ )
  • A. al-Tayyeb, grand cheikh d’Al-Azhar, a rappelé que “La priorité absolue de la charia islamique est de protéger les gens et de maintenir leur santé”. Cité dans “Egypt closes all mosques nationwide over coronavirus” (mais je n’ai pas trouvé sa déclaration complète!)

Rappelons que les discours extrêmes sont souvent plus faciles à trouver sur le web, parce que de nombreux membres de leurs communautés respectives expriment leur désaccord… et leurs opposants en font leurs “choux gras”!

M. Léonard.

 
What do you want to do ?
New mail