Dialogue interreligieux

« Lorsque nous travaillons pour les âmes, nous ne pouvons user que de persuasion et d'amour... Nous ne pouvons rien faire tant que nous n'avons pas persuadé les gens autour de nous qu'ils sont aimés... » (Cardinal Lavigerie, 1885)

« Nous croyons qu'en toute religion il y a une secrète présence de Dieu, des semences du Verbe qui reflètent un rayon de sa lumière... » (Chapitre 1967)

« Nous célébrons et partageons cette vie avec Dieu lorsque nous allons à la rencontre des cultures et des religions... nous réjouissant de la foi vivante de ces croyants et les rejoignant dans leur quête de la Vérité, cette Vérité qui nous rend tous libres. » (Chapitre 1998)

Missionnaires, nous sommes appelés à faire les premiers pas pour rencontrer les personnes, qu'elles que soient leurs convictions, leur religion.

Au Burkina Faso, cette réalité se traduit surtout dans la rencontre respectueuse et évangélique avec les adeptes des religions traditionnelles et avec les musulmans.

Dans cette rubrique, nous étudierons divers aspects de ces religions, particulièrement de l'islam.

Ethiopie : des religieux chrétiens et musulmans
unis contre un circuit touristique
réservé aux LGBT | SaphirNews

 
Ethiopie : des religieux chrétiens et musulmans unis contre un circuit touristique réservé aux LGBT
Le Conseil interreligieux d’Éthiopie, réunissant les représentants des Eglises orthodoxe, catholique, adventiste, évangélique et le Conseil suprême éthiopien des affaires islamiques, a haussé le ton, lundi 3 juin, contre une agence de voyages américaine, qui prévoit d’organiser un circuit touristique pour des voyageurs LGBT dans le nord de l’Éthiopie en octobre.

Lors d’une conférence de presse tenue à Addis Abeba, cette plateforme interreligieuse a fait valoir le caractère « immoral » de l’homosexualité, un crime passible de 15 ans d’emprisonnement selon l’article 629 du Code pénal éthiopien

Un appel lancé au gouvernement

Basée à Chicago, Toto Tours, qui se décrit sur son site internet comme une agence ciblant les LGBT depuis 1990, prévoit de conduire des voyageurs au nord de l’Éthiopie, avec un itinéraire incluant la visite de deux sites religieux, dont le Bahir Dar, un centre de mysticisme chrétien, et le Lalibela, un site où se trouvent d’anciennes églises taillées dans la pierre.

Les « circuits (touristiques) ou les programmes de rencontres qui tentent d’utiliser nos sites historiques et notre héritage, devraient être immédiatement stoppés par le gouvernement éthiopien, et nous encourageons les Éthiopiens qui soutiennent ces actes immoraux et malfaisants à s’en détacher », a déclaré Tagay Tadele, secrétaire général du Conseil interreligieux d’Éthiopie.… Lire la suite: Ethiopie : des religieux chrétiens et musulmans unis contre un circuit touristique réservé aux LGBT, Benjamin Andria, 06.06.19.

A Liverpool, un effet Mohamed Salah contre l’islamophobie | SaphirNews

 
A Liverpool, un effet Mohamed Salah contre l'islamophobie
Après la victoire de Liverpool en Ligue des champions samedi 1er juin, Mohamed Salah est encore bien plus adulé par les fans des Reds. Il pourrait même se vanter d’avoir contribué à la baisse de l’islamophobie dans le comté du Merseyside. C’est le résultat d’une étude menée par des chercheurs en sciences politiques de l’université de Stanford publié le 31 mai dernier.

Comment l’attaquant des Reds a contribué à une baisse de l’islamophobie ? Les chercheurs Ala Alrababa’h, William Marble, Salma Mousa et Alexandra Siegel ont diligenté une étude intitulée « L’exposition des célébrités peut-elle réduire les préjugés ? L’effet Mohamed Salah sur les comportements en attitudes islamophobes ».

En préambule de cette recherche, ces auteurs avancent que l’étude a pour but de déterminer si « l’exposition de célébrités à succès appartenant à des groupes stigmatisés peut réduire les préjugés envers ce groupe en général ». Le cas de « la soudaine et phénoménale renommée de la star de Liverpool Salah, un joueur manifestement musulman » a été choisi pour soutenir l’étude.

Depuis l’arrivée de Mohamed Salah dans l’équipe des Reds en 2017, les actes islamophobes ont chuté de 18,9 % dans le Merseyside. Parallèlement, les tweets antimusulmans des supporters sont passés de 7,2 % à 3,4 %.

Selon les chercheurs, ce n’est pas seulement grâce au talent de cet attaquant. « L’étude suggère que ces résultats pourraient être motivés par une familiarité accrue avec l’islam », car Mohamed Salah n’a jamais caché son attachement profond à sa religion.… Lire la suite: A Liverpool, un effet Mohamed Salah contre l’islamophobie, Lina Farelli, 05.06.19.

Aïd el Fitr
  Le mois de Ramadan se termine par la "petite fête", l'Aïd el Fithr, la fête de la rupture du jeûne.

Comment se prépare l'Aïd dans les pays musulmans ?

L'Aïd El Fitr est de loin la fête la plus populaire de l'Islam.


Elle est précédée, la nuit du 26 au 27 Ramadan, par Lailat al qadr, "la nuit du destin" : célébration de la révélation du Coran à Mohammed.
" En vérité nous l'avons révélé en la nuit de la destinée ! - c'est une nuit de paix jusqu'au lever du jour".
(Sourate 97)
C'est une "nuit bénie", une nuit de grande ferveur religieuse que les musulmans pieux passent à la mosquée en psalmodiant le texte coranique.

Vous verrez aussi qu'en cette période de l'année un vent de solidarité souffle sur le monde musulman.

Au Maghreb, par exemple, voisins, cousins et amis, se réunissent pour mettre la main à la pâte et préparer des gâteaux ! Enfants et maris aident aux préparatifs en amenant les immenses plateaux remplis de pâtisseries orientales dans les grandes boulangeries de quartier qui louent leurs fours. Par ailleurs, les hommes sont chargés de faire les courses (amande, miel, farine pistache...) et supervisent les opérations entre deux parties de dominos sur le trottoir de l'épicier du quartier !


Mosquée de BobodioulassoEn Afrique Occidentale, au Burkina Faso par exemple, où vivent en paix les 40% de musulmans que compte la population avec les 20% de chrétiens et les 40% de religion traditionnelle, les musulmans envoient des plats de nourriture aux familles amies, chrétiennes ou autres, et celles-ci viennent les saluer pour leur souhaiter «  Bonne Fête ».

Les enfants musulmans se promènent tout l’après-midi, visitent d’autres familles, de toute religion, chantent une petite chanson et reçoivent quelques sous ou friandises.

L’Evêque du lieu écrit une lettre de félicitations et, avec une délégation, va la remettre au grand Imam.


La fête commence par des prières en commun tôt le matin à la mosquée. Elle sont suivies par un sermon prononcé par l'Imam.

Puis après cette longue période de jeûne, c'est l'occasion de faire des repas plus abondants, en famille, de visiter les siens pour leur présenter ses vœux.

C'est aussi la fête des enfants qui arborent des habits neufs et à qui l'on offre des cadeaux.
Toute la vie sociale se colore alors de gaieté et de joie.

Il est aussi du devoir religieux de tout musulman de penser à la part du pauvre en aumône (Zakat) et en nourriture.
 


Texte et photos pris du site Lavigerie .org

CALENDRIER INTERRELIGIEUX : Juin 2019

 

Sam. 1 Lailat al-Qadr * – Fête célébrant la nuit où le Coran est descendu du Ciel supérieur pour être révélé à Muhammad par l’archange Gabriel (Djibril). * Date variable (1 à 2 jours) en fonction de l’observation de la lune.

Dim. 2  Fête nationale italienne (IT) – Fête célébrant l’abolition de la monarchie et la proclamation de la République en 1946.

Mer. 5  Aïd al-Fitr / Aïd al-Saghir * – Deuxième des grandes fêtes musulmanes, marquée par la joie de la fin ou rupture du jeûne. * Date variable (1 à 2 jours) en fonction de l’observation de la lune. – Aïd al-Fitr, la fête de la rupture du jeûne, dite aussi Aïd al-Saghir (la petite fête), marque la fin du mois de ramadan. Elle est célébrée le premier jour du mois de shawwal, à l’apparition de la nouvelle lune. Avant la prière collective à la mosquée, les fidèles s’acquittent de l’aumône de la rupture du jeûne pour le valider. Cette fête est l’occasion de réjouissances qui durent deux à trois jours, souvent chômés dans les pays musulmans.

Ven. 7  Duanwu – Fête (dite du Double Cinq) durant laquelle ont lieu les traditionnelles courses de bateaux décorés en forme de dragon.

Dim. 9  Chavouot * (9 et 10 juin) – Fête des Semaines (ou de Pentecôte) célébrant à l’origine les moissons; elle commémore aussi le don de la Torah, reçue – selon la tradition – par Moïse sur le mont Sinaï. * Les fêtes juives débutent toujours la veille à la tombée de la nuit. – Elle est célébrée en principe le cinquantième jour après la Pâque, d’où le nom de Pentecôte (= cinquantième en grec) qui est déjà utilisé pour la désigner à l’époque de Jésus. À l’origine, elle était la fête des moissons lors de laquelle on offrait à Dieu la première gerbe de blé; plus tardivement, elle est devenue l’occasion de célébrer l’Alliance au Sinaï (don de la Torah par l’intermédiaire de Moïse).

Dim. 9  Pentecôte (9 juin: cal. grégorien; 16 juin: cal. julien) – Fête célébrant le don du Saint-Esprit aux apôtres et à l’Église, suivi du dimanche de La Trinité. Pour les orthodoxes, fête de La Trinité suivie, le lundi 17 juin, du don de l’Esprit à l’Église. – Sept semaines après la Pâque, les juifs fêtent Chavouot (les semaines, en hébreu) ou, dans le judaïsme hellénistique, pentèkostè (le cinquantième [jour], en grec). D’abord agraire, cette fête a aussi un sens historique: elle commémore le don de la Torah à Moïse sur le mont Sinaï.
Selon le Nouveau Testament, c’est lors de la Pentecôte juive que les apôtres ont reçu le Saint-Esprit et commencé leur mission: l’Église, dès le IVe siècle, a donc commémoré à cette date sa propre fondation et la «Nouvelle Alliance» entre Dieu et les disciples du Christ. Réinterprétées à la lumière de l’Évangile, les fêtes juives, dites de «l’Ancienne Alliance» par les chrétiens (la Pâque juive ou Pessah: fête de la libération d’Égypte, et Chavouot: fête du don de la Loi), sont devenues celles de la Nouvelle Alliance (Pâques: fête de la résurrection, et Pentecôte: fête du don de l’Esprit).
Comme pour l’Ascension, il n’y a pas de traditions populaires notables rattachées à Pentecôte.

Lun. 10  Lundi de Pentecôte * . * Jour férié ou chômé dans certains pays.

Dim. 16  Décès (jotijot) du 5e Guru Arjan. Commémoration du martyre de Guru Arjan, mort à Lahore en 1606 sous la torture.

Lun. 17  Poson * . Fête theravada de l’arrivée du bouddhisme au Sri Lanka. * Sous réserve de confirmation officielle.

Lun. 17  Sangyepa Düchen * . Dans le monde de rite tibétain, grande fête de l’éveil du Bouddha et de son parinirvana. Deuxième «grand moment» du calendrier vajrayana. * Sous réserve de confirmation officielle.

Jeu. 20  Journée mondiale des réfugiés (instituée par l’ONU en 2001). Journée pour sensibiliser à la situation des réfugiés et promouvoir leur protection.

Jeu. 20  Fête-Dieu / Corpus Christi. Fête catholique du sacrement du corps et du sang du Christ avec une procession. – Traditionnellement célébrée un jeudi, elle a été instituée au XIIIe siècle pour honorer le sacrement de l’Eucharistie par lequel le pain sans levain (hostie) et le vin, consacrés durant la messe, deviennent «présence réelle» du Christ. La Fête-Dieu, selon sa dénomination la plus populaire, est ainsi appelée, dans la liturgie catholique, «fête du Saint-Sacrement du corps et du sang du Christ». Une messe solennelle est célébrée en ce jour. Cette fête se manifeste aussi par des processions publiques durant lesquelles les fidèles accompagnent, avec des chants et des prières, le Saint-Sacrement eucharistique (une hostie consacrée) en général porté par un prêtre, abrité sous un dais (petit baldaquin d’étoffe). Des enfants précèdent parfois le cortège en déposant des pétales de fleurs sur son chemin. À certaines étapes, et en fin de procession, l’ostensoir contenant le sacrement eucharistique est exposé à l’adoration des fidèles sur un autel fleuri (reposoir). Durant ce rituel, l’officiant encense alors le Saint-Sacrement et bénit l’assistance avec l’ostensoir tenu entre ses mains.

Dim. 23  Toussaint (23 juin: orthodoxe, 1er novembre: catholique). «Dimanche de tous les saints» en l’honneur des saints, des martyrs et des docteurs de l’Église orthodoxe.

Dim. 23  Fête nationale du Luxembourg (LU) . Fête célébrant l’anniversaire du souverain en place (actuellement, le Grand-Duc Henri).

Lun. 24  Fête nationale québécoise. Fête d’identité culturelle, qui a lieu le jour de la Saint-Jean-Baptiste.

© Éditions Agora | impressum et droits d’auteur

La femme, moteur de l’Afrique : une journée magnifique !

Commençons par la fin ! A 17h la chorale de la paroisse de Tizi-Ouzou et la chorale algéroise Nagam sont en train de chanter ensemble en arabe : « Ya Rabba assalami, imnah qulubina assalam… » (Ô Seigneur de la paix, accorde à nous cœurs la paix…). Le public ne cesse d’applaudir, de lancer des you-yous, de prendre des photos et de filmer, d’essuyer ses larmes… et je me dis que nous avons bien fait d’organiser la 4ème journée mariale islamo-chrétienne, à Notre-Dame d’Afrique.

Peu avant, à 13h, nous étions en train de déguster un délicieux couscous, ensemble, plus de 400 personnes, dans une ambiance fraternelle, sous le soleil de Dieu, admiratifs de la qualité du repas et de l’organisation pour sa distribution : cartes d’accès, trois points de distribution, salle pour les invités VIP, boissons fraîches, bonne humeur… et en plus nous étions en train de nous faire des nouveaux amis, selon la consigne donnée par le recteur.

Auparavant, à 12h, dans la basilique nous avions admiré la belle exposition de photos historiques sur les origines des pères blancs et des sœurs blanches, fondés il y a 150 ans à Alger. Sur dix panneaux, en arabe et en français, nous avons fait connaissance des textes du cardinal Lavigerie qui s’adressait à ses premiers apôtres pour leur donner des consignes sur la manière de vivre et de travailler. Certaines images, publiées pour la première fois, nous ont plongées dans un monde maghrébin qu’il fallait aborder avec courage et enthousiasme. Difficile de nous éloigner de l’exposition… même si on nous avait éteint les lumières !

La matinée, à partir 10h30, fut l’occasion d’entendre divers exposés qui mettaient en valeur le thème de la journée « La femme, moteur de l’Afrique ». Dans le cadre du 150ème anniversaire de la fondation des Sœurs Blanches, elles étaient à l’honneur et par l’animation de deux tables rondes et par les intervenantes et par les thèmes abordés : Le traditionnel tour des questions après les interventions devint un concert de louanges, de la part des algériens qui prirent la parole, pour dire combien l’ensemble de ces religieuses avaient été essentielles pour leur épanouissement humain et moral.

Cinq jeunes étudiants de l’Institut National Supérieur de Musique d’Alger avaient agrémenté la pause, à 11h30, avec un choix de musique occidentale et algérienne pour le bonheur de tous. C’est sans doute ces douces notes qui ont été le seul moyen de faire rentrer les invités, sortis pendant l’intermède, pour contempler les production des femmes artisanes qui exposaient sur la esplanade pour le bonheur de tous… et la promotion de leur industrie. Que de beauté et de savoir faire !

A 10h, après le mot d’accueil du recteur de la basilique l’archevêque d’Alger, Mgr Paul Desfarges, nous a adressé quelques paroles, en arabe et en français, tirées de la récente déclaration commune entre le Pape François et le recteur de la mosquée Al-Azhar, Ahmed Taiyeb. Mr l’imam Hamdane, de la mosquée Al-Oumma, de Bologhine, n’a pas manqué cette année non plus son fidèle rendez-vous avec la basilique et s’est adressé à tous, en arabe, pour dire que « maison de la paix » est un des nom du paradis et ceux qui y entreront sont ceux qui ont un cœur pacifique ; selon l’imam l’islam ne peut pas être évoqué pour discriminer ou opprimer les autres.

Et tout à fait au début de la journée, alors que les 15 bénévoles arrivés à 8h30, recevaient leur badge et les consignes a faire respecter, les trois pères blancs de la basilique (Guy, Peter et José) se sont regardés. Ils ont constaté que tout était en place et ils ont dit le mot le plus important de la 4ème journée mariale islamo-chrétienne : « On peut ouvrir les portes ! ». C’était 9h30 du matin du samedi 27 avril 2019.

 

José María CANTAL RIVAS, pb

 

150a

 

150b

150 ans

 

celeb1

celeb2

Participants

chorale1

chorale3

Chorales

couscous2

couscous1

couscous3

Couscous

expo1

expo2