Actualités

Burkina Faso: trois personnes tuées par balles
à Niafo, dans le Soum

Le département du Soum, dans le nord du Burkina Faso, a été le théâtre d'attaques terroristes ces derniers mois.
© Wikimedia Commons

Au Burkina Faso, la région du Soum continue d'être la proie des hommes armés. Trois personnes dont un chef traditionnel ont été tuées le 24 avril au soir par balles dans le village de Niafo, dans le nord du pays près de la frontière avec le Mali.

Au Burkina Faso, des habitants du village de Niafo ont été la cible d'une attaque ce 24 avril. Le chef du village, son fils et un membre d'un groupe autodéfense ont été abattus au retour de la prière du soir.

Selon un fonctionnaire, il s'agit de la nouvelle tactique des assaillants. « Ils tuent tous ceux qu'ils considèrent comme des collaborateurs des forces de défense et de sécurité », explique-t-il.

Selon un habitant de la région, les incursions sont quasi-quotidiennes dans les villages. « Ces hommes armés mènent chaque jour une opération pour signaler leur présence », précise notre source.

« Ratissage » antiterroriste

La situation est très critique et certains habitants se demandent si le gouvernement en a pris la mesure. « Il faut que le gouvernement sorte de son inaction car les gens ont prêché dans tous les villages poches de Djibo », relate une autre source.

La plupart des fonctionnaires commencent à déserter la région malgré les assurances du gouvernement de renforcer le dispositif de sécurité. Revenus à Ouagadougou, certains enseignants affirment avoir quitté la province du Soum pour sauver leur peau.

Selon une source sécuritaire, des éléments du Groupement antiterroriste ont entrepris un « large ratissage » dans la commune d'Arbinda à laquelle est rattaché le village de Niafo. Mais faute d'équipements adéquats, les forces de sécurité ont du mal à freiner les attaques dans cette région du Sahel burkinabè et les habitants vivent toujours dans la peur.

Publications des confrères

(PE n° 1089 – 2018/03)

Jean Moriaud, Vraiment, Il était là! Une relecture de ma vie avec Dieu, Pau-Billère, 2017, 183p.

Callistus Baalaboore, L’engagement de l’Église dans le développement social et humain dans la paroisse de Zinder, Diocèse de Maradi, Rép. du Niger, Leuven (Diplôme d’études spécialisées en catéchèse et pastorale et Master of Theology and Religious Studies), Lumen Vitae: Centre International de Formation en Catéchèse et Pastorale, Leuven, 2013, 71p.

Andrew Anab, Raconter Jésus Christ aux catéchumènes adultes. Vers une catéchèse narrative en vue du baptême. Le cas de la paroisse de Meguet, (mémoire en vue du Diplôme d’études spécialisées en catéchèse et pastorale. DES), Lumen Vitae: Centre International de Formation en Catéchèse et Pastorale, Bruxelles, 2007, 132p.

Andrew Anab, Ecclesial Communion and the Challenge of Integration of Immigrants into Parishes in Brussels, (Research Paper for the Master of Advance Studies in Theology and Religion), Katholieke Universiteit Leuven, Faculty of Theology, 2013, 70p.

Michael L. Fitzgerald & Biju Michael (ed.), Christian-Muslim Dialogue. Festschrift in Honour of Prof. Pier Giorgio Gianazza, sdb, Jerusalem (STS Publications), 2017, 342p. His own contribution in that work, apart from the co-editorial introduction (pp.7-15): ch. 3- Islam in the world today (pp. 61-77), ch. 4- Dimensions of Shi’a Islam, (pp. 79-104), ch. 8- A Christian Approach to Qur’an (pp. 153-165).

Marcel Boivin, Sagesse des meurtris. Récits porteurs d’espoir où se croisent sages et sots, Québec (éditions GID), 2016, 119p.

Jean-Michel Laurent, Dégonfler des baudruches. Pensées pour inviter à penser, Bruxelles (Ed. Fidélité), 2017, 128p.

Compilé par Dominique Arnauld, Archiviste.

En finir avec le « péché originel »? Exploration théologique et pastorale –
Revue (PE n° 1089 – 2018/03)


En finir avec le « péché originel »? Exploration théologique et pastorale, collection Petits traités, ISBN 978-2-87356-665-4, Fidélité, Namur, août 2015, 282 pages, 19.95 euros

Plus d’un d’entre nous sent le malaise de parler encore aujourd’hui du péché originel. A ceux-là, et aux autres aussi, je conseille de lire ce livre, même s’il a l’apparence d’une « brique ». Il nous ramène à l’essentiel de notre foi chrétienne, notre salut en Jésus Christ.

Dans un premier chapitre, l’auteur explique que la doctrine du « péché originel » n’est pas un dogme, mais une opinion théologique, celle de saint Augustin (5ème siècle) devenue traditionnelle dans l’Eglise romaine parce que reprise par différents conciles locaux – celui de Cartage (418) et le deuxième concile d’Orange (529) – jusqu’à rentrer dans le catéchisme de Trente. Jamais les Eglises d’Orient ni les autres Eglises chrétiennes n’ont adopté cette opinion théologique… L’Eglise d’Occident a aussi refusé d’autres éléments de la réflexion théologique d’Augustin comme sa doctrine de la prédestination (double prédestination au salut et à la damnation), le petit nombre de sauvés et le grand nombre de damnés, l’enfer pour tous les non-baptisés, y compris les nouveau-nés, la propagation du péché d’Adam par l’union charnelle de l’homme et de la femme, la liberté humaine entièrement captive du péché, etc. (p. 49).

Le péché originel ne fait pas partie de la révélation : pas la moindre allusion dans les évangiles. Jésus n’en parle jamais… moi non plus (sauf quand on m’a posé la question lors d’une session de renouveau à Jérusalem).

Une bonne partie du livre, celle qui m’a le plus intéressé, est consacrée au « dossier biblique » (p. 81-175) : une analyse serrée du texte de la Genèse et de l’épître aux Romains, car c’est en se référant à ces deux textes principalement qu’Augustin a élaboré son explication. Il a d’ailleurs ajouté lui-même qu’on était libre de suivre son opinion ou non, ce que reprend aussi l’auteur pour son propre livre…

En forme de boutade, on pourrait dire que le texte de Genèse 2-3 ne parle pas du péché originel, d’abord parce qu’il n’y a pas « péché » (la première fois que le texte emploie le mot ‘péché’, c’est en Genèse 4, pour qualifier l’acte de Caïn), ensuite qu’il n’est pas « originel ».

Un autre élément essentiel souligné par l’auteur est que la théorie d’Augustin est basée sur une erreur de traduction en latin du texte de Romains 5,12 : au lieu du texte grec (« A cause de cela, de même que par un seul humain le péché est entré dans le monde et par le péché la mort, et de cette manière la mort a passé à tous les hommes étant donné (eph’hoi) que tous ont péché… », Augustin a repris le texte latin où la conjonction grecque eph’hoi était comprise comme un relatif désignant Adam, ce qui donnait « … dans lequel (= Adam) tous ont péché » (in quo omnes peccaverunt). Pour Augustin donc, en Adam tous les hommes ont péché. Comment ? Augustin n’a pas pu l’expliquer : « les voies de Dieu sont impénétrables, disait Augustin, quand il était en panne d’explication » (p. 151).

Dans ce dossier biblique, l’auteur approfondit le sens profond du texte de Paul et, ce que j’ai apprécié, c’est qu’il lit Romains 5 à la lumière de l’expérience de vie de Paul. Dans ce même chapitre, l’auteur souligne comment la théorie du péché des anges est aussi à supprimer de nos catéchèses, car il n’est pas dans la révélation, mais vient d’écrits apocryphes.

L’Eglise catholique a déjà officiellement écarté l’opinion théologique des « limbes » de son enseignement officiel (p. 14.191-192 : étude de la Commission théologique internationale publiée en 2007 sur « l’espérance du salut pour les enfants qui meurent sans baptême »).

Le livre se termine par un essai théologique : comment parler du problème du mal et présenter le salut et le baptême sans parler du péché originel (qui est en fait une mauvaise explication pour ce problème du mal). Très bonne conclusion du livre !

J’omets de parler d’autres parties du livre : les antécédents de l’explication d’Augustin, le lien entre son expérience personnelle et ses écrits (repris dans la tradition populaire qui a gardé le lien entre sexualité et péché originel), l’évolution ultérieure et récente de cette théorie : concile Vatican I, concile Vatican II (qui a refusé d’en parler, alors qu’un texte avait été préparé à ce sujet), Paul VI, Jean Paul II, Benoît XVI. Même la déclaration « Dominus Jesus » (2000) traite du mystère central de la foi chrétienne, l’unicité et l’universalité du salut dans le Christ, sans rien dire du péché originel. « Cela prouve en tout cas une chose, écrit l’auteur : l’annonce du salut n’a pas besoin d’un quelconque « revers », qui serait le « péché originel », pour s’exprimer pleinement sur le sujet » (p. 184).

Guy Theunis, M.Afr.

Même si ce texte et les expériences partagées ne concernent pas directemtnt l'Afrique, nous avons pensé qu'il était peut être intéressant de mettre nos correspondants en contact avec cette proposition du magazine "Le Pèlerin" :

Newsletter spéciale Chemins - Pèlerin

 
 
Journaliste à la une

L'Edito de...
Catherine Lalanne

 

Chers amis marcheurs et quêteurs de sens,

Depuis notre première newsletter parue en mars, Pèlerin a eu la joie de vous rencontrer sur plusieurs événements, riches de sens.

Les 2, 3 et 4 mars, notre journaliste, Gaële de la Brosse a retrouvé certains d’entre vous, dans l’écrin préservé de l’abbaye Saint-Martin de Ligugé, pour un week-end de "relecture" du Chemin. Comment faire fructifier les trésors humains et spirituels glanés en chemin ? L’échange et le partage de vos expériences ont été riches et passionnants.

Le 18 mars au Salon Destinations Nature, à Paris, vous avez été nombreux à participer à notre conférence avec Jean-Louis Etienne, premier homme à atteindre le Pôle Nord à pied. Avec cet arpenteur des glaces qui bat aujourd’hui le pavé parisien, randonne dans la Montagne noire, vous avez conforté votre conviction que marcher était aussi naturel que respirer, qu’il n’y avait pas d’âge pour se mettre en route. Á condition de prendre soin de ses pieds !

Samedi 7 avril, au Forum des Pèlerins de la Terre, à Paris, vous avez découvert Emmanuel Hussenet, un autre arpenteur des pôles, qui lui a parcouru l’Arctique... en kayak. Emmanuel a narré son périple au chevet de la banquise dans un très beau livre, Robinson des glaces, paru aux éditions Les Arènes. Son récit initiatique a conquis le jury de lecteurs de Pèlerin qui l’a primé. Que faire pour sauver la calotte glaciaire ? Moins chauffer nos maisons, éteindre la lumière, prendre le train plutôt que l’avion... L’ambassadeur des glaces a sauvé notre capital d’espérance en nous assurant que nous pouvions agir.


Partager avec vous nos rencontres et l’appel du chemin, vous donner les clefs pour vous mettre en route, voilà notre projet ! Continuez à nous lire !

emoji camera

 
Sœur Marie Stella

L'AGENDA

 

L'Agenda des chemins

 

Marches, expositions, festivals, concerts, conférences, rencontres : durant toute l'année, de nombreux événements sont organisés autour des chemins de pèlerinage : chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle et tous les parcours qui mêlent patrimoine, nature et spiritualité.


L'agenda des trois mois à venir, pour ne rien manquer de ce qui se passe près de chez vous !
 

PARTAGEZ

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook

Carte interactive

 
Embarquez avec Thomas Pesquet

LE TÉMOIN DU MOIS

 

Jeune chef d'entreprise, elle a tout plaqué pour partir marcher

 

Á 35 ans, Emmanuelle Tandonnet était une chef d'entreprise qui avait " réussi ". Après un burn-out, elle a décidé de tout plaquer pour se lancer dans un long périple, à pied, à travers la France, à la recherche de l'essentiel.

Trois ans plus tard, elle poursuit son chemin et a décidé d'y associer ses deux enfants.

PARTAGEZ

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook

Rencontre

 
 
 

L'INITIATIVE DU MOIS

 

Tous vers Compostelle, pèlerins en joëlette ou à pied !

 

Depuis 20 ans, l'association Compostelle 2000 organise chaque été un parcours sur l'un des chemins de Saint-Jacques pour des personnes à mobilité réduite. Partis du Mont-Saint-Michel en juillet dernier, ils seront une quarantaine à relier cet été Clisson à Royan.


Il reste encore quelques places !

PARTAGEZ

Partagez sur Twitter Partagez sur Facebook

Par ici !

ET AUSSI

triangle bleu
Le Pèlerin de la semaine

Dans Pèlerin ...

Emmanuel Hussenet, lauréat
du Prix "En Chemin"

Son livre de témoignage, Robinson des Glaces, a conquis notre jury de lecteurs.

 
Le Pèlerin de la semaine

Tout sur...

Les chemins
du Mont-Saint-Michel

Histoire, itinéraires, étapes, patrimoine... Tout ce qu'il faut savoir pour partir d'un bon pied.

 

Le conseil pratique

Choisir ses chaussures

Elles vous accompagneront durant tout le voyage ! Nos conseils pour randonner le pied léger.

 

La balade spi

La Vallée des saints

La Vallée des saints, à Carnoët (Côtes-d'Armor), est devenue l'un des phares touristiques de la Bretagne. Balade sur ce site surnommé "l'île de Pâques bretonne".

 
Le Pèlerin de la semaine

La bibliothèque
du pèlerin

Guides pratiques, itinéraires spirituels, récits, documents… Découvrez notre sélection d'ouvrages qui viennent de paraître.

 
Logo Pèlerin Footer
 

L'actualité des chemins vous intéresse ?
Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle,
"L'écho des chemins"


GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

Logo Pèlerin Footer

Que pensez-vous de notre newsletter Pèlerin ?

je n’aime pas cette newsletter   je n’aime pas cette newsletter
 

Pour vous désinscrire, p3=Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.&;p4=6daed38852110cb5ab3890b55e2e1b69" title="Se d�sabonner" style="color:#000;">cliquez ici

 
Logo Pèlerin Footer

Pour encore plus de surprises, suivez-nous !

Twitter Facebook Youtube
 
 
Ce message est envoyé par Bayard Presse
Ceci est un email automatique, merci de ne pas répondre
 

Ci après le lien vers le dernier bulletin du diocèse de Nouakchott en Mauritanie

(lire la suite)