Témoignages

 

Voici un deuxième extrait du livre d'anecdotes du père Charles Sarti, qui, après un long temps de mission au Burkina Faso, dans les diocèses de Dédougou et Nouna, puis comme économe provincial, est rentré en France où il est présentement responsable d'une communauté de missionnaires retraités.

Le père Charles Sarti, après un long temps de mission au Burkina Faso, dans les diocèses de Dédougou et Nouna, puis comme économe provincial, est rentré en France où il est présentement responsable d'une communauté de missionnaires retraités. A la demande de son diocèse d'origine, il a accepté de publier un livre d'anecdotes tirées de ses lettres circulaires depuis ses débuts d'activité missionnaire sur le terrain : "Joies et peines d'un Missionnaire". En voici un premier extrait.

En 2011, trois jeunes confrères originaires de la Province d'Afrique de l'Ouest ont été ordonnés prêtres.

Le  Frère Pierre Petitfour, 41 ans, a fait son serment définitif le 27 juillet 2008. A cette occasion, il a composé une très belle prière d'offrande que nous vous livrons ici en même temps que son témoignage.

Le Burkina Faso peut rendre grâce à Dieu : quatre jeunes Burkinabè ont été ordonnés prêtres chez les Missionnaires d'Afrique en juillet et août 2008. Ce sont Hilaire Guinko du diocèse de Koupèla, Pierre Boro du diocèse de Dédougou, Anselme Tarpaga du diocèse de Bobo-Dioulasso, et Alphonse Somda du diocèse de Diébougou. Vous trouverez des photos de ces différentes ordinations en cliquant sur le nom de nos jeunes missionnaires.

Sous-catégories

Les informations sur nos maisons de formation datent de quelques années, et nous avons demandé aux responsables de ces maisons de nous donner des nouvelles plus récentes.
La première réponse reçue vient de Samagan, le noviciat près de Bobo-Dioulasso (lire la suite)

 

La deuxième réponse nous a été donnée par la "Maison Lavigerie", notre maison de formation à la périphérie de Ouagadougou, où les candidats ont leurs trois premières années de formation (lire la suite)