Témoignages

 

Le Père Jean Paul Guibila, originaire du diocèse de Ouahigouya au Burkina Faso, a travaillé en République Démocratique du Congo après son ordination en 2001. Après une formation de trois ans à Montreal à l'IFHIM, de 2008 à 2011, il est maintenant au Mexique pour l'animation missionnaire.

Article paru dans le Petit Echo n°1050 d'avril 2014

Le Père Laurent Balas est né le 17 novembre 1964 à Toulouse en France. Il a vécu son année spirituelle à Fribourg, en Suisse, avant de faire son stage apostolique au Zaïre. C'est à Totteridge, en Angleterre, qu'il fait sa formation théologique. Il prononce son serment missionnaire le 18 décembre 1993 et est ordonné prêtre le 30 avril 1995 à Toulouse. Après deux années au Zaïre, il est nommé à Gao au Mali. Il est présentement à Bamako.

Jean Baptiste Komlan TODJRO, originaire de Kara au Togo, après avoir vécu son année spirituelle à Kasama, et effectuant présentemens sa deuxième année de stage en Zambie, nous a envoyé le texte suivant au sujet de la réunion de stagiaires qui s'est tenue du 17 au 21 mars 2014.

Le Père Bruno Ssennyondo, Missionnaire d'Afrique originaire d'Ouganda, est en mission dans le diocèse de Sikasso. Il partage, comme l'a fait Pierre Boro précédemment, son expérience du stage apostolique, troisième étape de formation dans la société des Missionnaires d'Afrique.

Le Père Marc Beaudry est un ancien de la Province d'Afrique de l'Ouest, pour avoir travaillé à Orodara, dès 1972, puis comme vicaire à Bobo-Dioulasso. Il travaille dans la formation en Europe quelques années avant de revenir à Bobo-Dioulasso comme aumônier des lycées et d'être nommé régional en juillet 1988. Il quitte le Burkina pour raison de santé en juillet 1989. Il est secrétaire de la Province des Amériques depuis 2004. (le texte qui suit est paru dans le Petit Echo n° 1047 de janvier 2014)

Sous-catégories

Les informations sur nos maisons de formation datent de quelques années, et nous avons demandé aux responsables de ces maisons de nous donner des nouvelles plus récentes.
La première réponse reçue vient de Samagan, le noviciat près de Bobo-Dioulasso (lire la suite)

 

La deuxième réponse nous a été donnée par la "Maison Lavigerie", notre maison de formation à la périphérie de Ouagadougou, où les candidats ont leurs trois premières années de formation (lire la suite)