Justice et Paix

" Je suis homme, l'injustice envers d'autres hommes révolte mon coeur. Je suis homme, l'oppression indigne ma nature. Je suis homme, les cruautés contre un si grand nombre de mes semblables ne m'inspirent que de l'horreur. Je suis homme et ce que je voudrais que l'on fit pour me rendre la liberté, l'honneur, les liens sacrés de la famille, je veux le faire pour rendre aux fils de ces peuples l'honneur, la liberté, la dignité. " (Cardinal Lavigerie, Conférence sur l'esclavage africain, Rome, église du Gesù)

 

NOS ENGAGEMENTS POUR LA JUSTICE T LA PAIX
S'EXPRIMENT DE DIFFÉRENTES MANIÈRES :

En vivant proches des pauvres, partageant leur vie.
Dans les lieux de fractures sociales où la dignité n'est pas respectée.
Dans les communautés de base où chaque personne est responsable et travaille pour le bien commun.
Dans les forums internationaux pour que les décisions prises ne laissent personne en marge.

Dans cette rubrique, nous aborderons différents engagements des Missionnaires d'Afrique, en particulier notre présence auprès des enfants de la rue à Ouagadougou et la défense du monde paysan.

 

Ci-dessous le dernier article paru sur le site "abcburkina.net", et portant sur les graves questions qui se posent aujourd'hui à propos de l'immigration vers l'Europe, et des dangers mortels encourus par les migrants.

Le Père Andreas Göpfert, qui se trouve au centre Sénoufo à Sikasso, a écrit l'article qui suit sur l'engagement de la P.A.O. en faveur de la Justice, de la Paix, de la Rencontre et du Développement (JPIC/RD)

La Télévision Suisse est venue par surprise rendre visite à l'Africanum de Fribourg alors que l'Association "Point d'Ancrage" y donnait un repas pour une soixantaine de migrants. (lire la suite)

 

Les conseils généraux des congrégations missionnaires présentes en République Démocratique du Congo ont lancé un appel de détresse et un message de solidarité à l'occasion des massacres inhumains commis en particulier dans le diocèse de Beni-Butembo, près de Bunia, dans le Nord Est du Pays.

 

Le Père Johan Miltenburg, présentement à Ghardaia en Algérie, a travaillé également par le passé au Burkina Faso et au Niger. Il partage dans les lignes qui suivent sa manière de concevoir la pastorale des migrants venant d'Afrique de l'Ouest.