Dialogue interreligieux

« Lorsque nous travaillons pour les âmes, nous ne pouvons user que de persuasion et d'amour... Nous ne pouvons rien faire tant que nous n'avons pas persuadé les gens autour de nous qu'ils sont aimés... » (Cardinal Lavigerie, 1885)

« Nous croyons qu'en toute religion il y a une secrète présence de Dieu, des semences du Verbe qui reflètent un rayon de sa lumière... » (Chapitre 1967)

« Nous célébrons et partageons cette vie avec Dieu lorsque nous allons à la rencontre des cultures et des religions... nous réjouissant de la foi vivante de ces croyants et les rejoignant dans leur quête de la Vérité, cette Vérité qui nous rend tous libres. » (Chapitre 1998)

Missionnaires, nous sommes appelés à faire les premiers pas pour rencontrer les personnes, qu'elles que soient leurs convictions, leur religion.

Au Burkina Faso, cette réalité se traduit surtout dans la rencontre respectueuse et évangélique avec les adeptes des religions traditionnelles et avec les musulmans.

Dans cette rubrique, nous étudierons divers aspects de ces religions, particulièrement de l'islam.

Le Père Josef Stamer, responsable de l'IFIC, Institut de Formation Islamo Chrétienne à Bamako, partage ses réflexions sur le mariage islamo-chrétien tel qu'il est vécu au Mali, à partir de son expérience.

Le dernier numéro de "Nouvelles diocésaines" de Nouakchott, n° 59 du mois de juillet, vient de paraître. Nous en publions l'éditorial de Mgr Martin Happe, ainsi que l'article écrit par le Père Maurice Cadilhac. Dans l'article ci-dessous, vous trouverez également le lien pour aller consulter le bulletin dans son intégralité.

Le père Jean Bipendo, du Centre Foi et Rencontre à Bamako, partage ses réflexions sur la nécessité du dialogue interreligieux pour une cohabitation pacifique des croyants de toute religion.

"De l'attachement à la religion traditionnelle à l'attachement à la personne de Jésus Christ", un cinquième article traitant des relations entre la Religion Traditionnelle Africaine et la Foi Chrétienne. Patrick Ochiambo, originaire du Kenya, partage ici son expérience après six années en pays sénoufo à Sindou-Konadougou, dans le diocèse de Banfora, au Burkikna Faso.

Bernard Delay a passé 21 ans de mission au pays Sénoufo, à Korhogo puis à Nielle, en Côte d'Ivoire, de 1979 à 2000. Il est présentement au Centre Foi et Rencontre à Bamako, au Mali. Il nous partage ici le cheminement mis au point pour accompagner les catéchumènes sur la route du discernement et de la libération.