Témoignages

 

vincentkiye
L'hebdomadaire de la paroisse de Dyou: Rendez-vous du Père Vincent KIYE avec les jeunes n°25
"...Il vit une grande foule de gens ;
il fut saisi de compassion envers eux et guérit leurs malades." (Mt14, 13-21)
Bien aimés dans le Seigneur, shaloom!
Que la grâce et la paix vous soient données de la part de notre Seigneur Jésus Christ le prince de paix, plein de bonté et de compassion pour son peuple.
Comme l'indique le verset repris ci-dessus, notre commentaire de ce lundi porte sur la compassion de notre Seigneur envers chacun de nous.
L'Évangile reprend en disant que lorsque Jésus vit une grande foule de gens ; il fut saisi de compassion envers eux. Jésus nous révèle par là ce que doit être le coeur du pasteur. Un coeur plein de compassion qui doit pousser le pasteur à s'engager pour la cause des brebis qui lui sont confiées. Un coeur compatissant porte l'autre parce qu'il l'aime et veut son bien, veut le voir réussir et vivre heureux et mieux qu'avant. Le coeur compatissant porte l'autre parce qu'il se laisse affecter par la situation de l'autre, il vit dans l'autre et souffre avec lui. Il ne juge pas, ne condamne pas. C'est ici que nous pouvons comprendre l'invitation du Saint Père François aux évêques et prêtres de notre église Catholique et par là à tous les fidèles pasteurs eux aussi, chacun à son niveau: le pasteur doit sentir l'odeur des brebis.
C'est cette même compassion que témoignera Moïse dans la première lecture jusqu'à crier vers Dieu en faveur du peuple en ces termes : "...Où puis-je trouver de la viande
pour en donner à tout ce peuple, quand ils viennent pleurer près de moi en disant :
“Donne-nous de la viande à manger” ? Je ne puis, à moi seul, porter tout ce peuple : c’est trop lourd pour moi."
Et toi, vers qui cries-tu?
Oui bien aimés dans le Seigneur, la liturgie de ce jour nous invite à être compatissant les uns envers les autres. Car nous sommes tous pasteurs chacun à son niveau. Une compassion qui nous ouvre à la grâce de Dieu qui nous porte à intercéder pour les autres comme l'avait fait Moïse.
Puisse Dieu nous donner un coeur compatissant pour la gloire de son nom. Amen.
Le Seigneur soit avec vous!
✍🏾Père KIYE M. Vincent, Mafr
Aumônier des jeunes de la paroisse de Dyou/ Kadiolo
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Whatsapp : +223 72657482

Ce jeune confrère riginaire du Congo Kinshasa nous raconte son parcours :

(Petit Echo n° 1103)

 

chris1

chris2

chris3

chris4

Dans la dernière édition du Petit Echo, ce texte du frère Anthony Baaladong

 

anthony1anthony2

anthony3

anthony4

 

 

 


Fête de Sainte Marthe le 29 juillet
 
"...Le Seigneur lui répondit  : «  Marthe, Marthe, tu te donnes du souci et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire.
Marie a choisi la meilleure part, elle ne lui sera pas enlevée.  » (Lc 10,38-42)
Chers frères et soeurs, aujourd'hui lundi 29 juillet, l'église nous propose de célébrer la mémoire de sainte Marthe, une figure célèbre dans l'église par sa disponibilité et sa serviabilité. Toujours prête pour le service. Ce qui n'est pas du tout mal. Mais une chose est  nécessaire : rester aux pieds du Seigneur pour écouter sa parole. 
C'est ce qui a caractérisé de façon particulière, la vie de notre paroisse ces deux derniers week-ends. 
Oui chers frères et soeurs,  il arrive que nous soyons super occupés par le service, les tâches quotidiennes, par les soucis ou les préoccupations de ce monde au point que nous oublions ce qui est "fondamentalement capital" pour notre vie tant présente et garantie en anticipant celle de l'au-delà : être assis aux pieds du Seigneur pour écouter sa parole. Voilà ce qui est fondamentalement capital pour l'existence humaine. Qu'est-ce que Jésus veut nous dire par une chose est nécessaire?
Je ne crois pas que Jésus voulait minimiser le service de Marthe, moins encore ce que chacun de nous fait aujourd'hui. Seulement, il voulait nous situer par rapport à l'exigence de priorité. Il veut nous faire prendre conscience que la parole de Dieu doit être la lumière qui guide nos services, nos actions bref, notre vie à tout moment et en tout lieu. Un service aussi de qualité qu'il soit, s'il n'est pas éclairé par la lumière de l'Évangile, est un narcissisme béant et une entreprise qui fabrique une recherche effrénée de gloire et d'honneur propre: chercher à être apprécié pour s'en tirer orgueil. Par contre un service éclairé par lumière de la parole devient garantie pour la vie éternelle et se fait dans l'humilité et dans la gratuité.
C'est ce que les chrétiens  de Kadiolo ont compris et mis en pratique les weekends 20 et 27 juillet  derniers. Ils ont choisi ce qui est nécessaire : être aux pieds du Seigneur pour écouter sa parole et lui présenter leurs soucis.
En effet, le samedi 20/07/2019, au moment où la famille du Père Joe Kamwanga disait les derniers adieux au regretté Papa Faustin Kamwanga, le papa du Père Joe à Lubumbashi en RDCongo, ici à Kadiolo également une messe fut organisée en mémoire du défunt pour confier son âme au Seigneur et rester en communion avec la famille du Père Joe qui a servi six ans dans cette paroisse de Dyou. Les chrétiens de la paroisse avaient répondu massivement à cette messe. Après la messe, un petit bain de consolation fut organisé conformément à la tradition. Cher papa Faustin Kamwanga, reposez-vous en paix et prier pour nous. 
 
dyou1
 
dyou2
 
 Photos de la messe pour faire mémoire de Monsieur Faustin Kamwanga, père du Père Joe Kamwanga
 
 
Le deuxième moment de ce choix du Seigneur pour écouter sa parole fut le week-end 27/07/2019 dernier. Conscients que sans le Seigneur nous ne pouvons rien, nous avons organisé une messe a l'intention et avec tous les élèves qui passent le DEF et le BAC cette année. Chrétiens et musulmans se sont retrouvés et ont rempli la chapelle des Pères de Kadiolo, pour rendre grâce à Dieu pour cette année qui s'annonçait blanche mais qui vient d'être sauvée in extremis.
 
dyou3
 
dyou4
 
Photos de la messe que j'ai eue avec les jeunes scolaires demandant les grâces nécessaires
pour les épreuves du DEF en cours et du BAC 
 
 
Ils lui ont également demandé les grâces nécessaires afin que ces épreuves qui ont commencé aujourd'hui avec le DEF, se passent bien.
Merci Seigneur pour tout ce que tu réalise dans notre vie et à travers nous. Donne-nous de toujours choisir la meilleure part qui ne nous sera jamais enlevée.
✍🏾Père KIYE M. Vincent, Mafr
Aumônier des jeunes de la paroisse de Dyou/ Kadiolo
E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Whatsapp : +223 72657482

cleb1

cleb2

 

Sous-catégories

Les informations sur nos maisons de formation datent de quelques années, et nous avons demandé aux responsables de ces maisons de nous donner des nouvelles plus récentes.
La première réponse reçue vient de Samagan, le noviciat près de Bobo-Dioulasso (lire la suite)

 

La deuxième réponse nous a été donnée par la "Maison Lavigerie", notre maison de formation à la périphérie de Ouagadougou, où les candidats ont leurs trois premières années de formation (lire la suite)